Hymne national du Curaçao


L’ hymne de Curaçao ( Papiamentu : Himno di Kòrsou ) est l’ hymne national de Curaçao . Il se compose de huit strophes, bien que seules les deux premières et dernières soient couramment chantées. Son thème est mieux résumé par la première strophe, louant la grandeur de Curaçao, aussi petite que soit l’île.

Paroles hymne national du Curaçao

Les paroles ont d’abord été écrites par un frère d’ origine néerlandaise , le frère Radulphus, pour célébrer le couronnement de la reine Wilhelmine en 1898. La chanson était connue sous le nom de « Den Tur Nashon Nos Patria Ta Poko Konosí » (« Dans chaque nation, notre patrie est petite Connu »). Pendant les célébrations, les élèves d’une école primaire locale, la St. Jozefschool, ont chanté cette chanson sur la mélodie de l’ hymne tyrolien Andreas-Hofer-lied .

Ce n’est que dans les années 1930 que le frère Candidus Nouwens compose la mélodie sur laquelle l’hymne est chanté aujourd’hui. Pendant de nombreuses années, la chanson a été chantée lors de la fête nationale néerlandaise Koninginnedag (ou le jour de la reine) et à d’autres occasions officielles. En 1978, le gouvernement a chargé un groupe de réécrire les paroles avant qu’elles ne soient adoptées comme hymne officiel de Curaçao. La dépréciation assumée de l’île par le titre et la première phrase l’un des motifs de l’adaptation commandée par le gouvernement insulaire. Le site Web du gouvernement insulaire de Curaçao cite Guillermo Rosario, Mae Henriquez, Enrique Muller et Betty Doran comme auteurs des paroles de l’hymne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.