Hymne Macao


La Marche des Volontaires (義勇軍進行曲) est l’hymne national de la République populaire de Chine. Elle est composée en 1934 par Nie Er sur des paroles de Tian Han. Elle devient l’hymne national chinois en 1949.1 Pendant la Révolution culturelle, Tian Han est emprisonné et meurt en prison, le chant L’Orient est rouge, célébrant le culte de la personnalité associé à Mao Zedong, devient de facto l’hymne national. Puis en 1982, La Marche des Volontaires redevient l’hymne national2,3.

Paroles

Qǐlái!! 不愿Búyuànzuò奴隶núlìde人们rénmen!
我们wǒmende血肉xuèròu,, 筑成zhùchéng我们wǒmen新的xīnde长城chángchéng!
中华Zhōnghuá民族Mínzúdàoliaozuì危险的wēixiǎnde时候shíhòu,
每个Měigerén被迫着bèipòzhe发出fāchū最后的zuìhòude吼声hǒushēng.
起来Qǐlái!! 起来Qǐlái!! 起来Qǐlái!
我们Wǒmen万众一心wànzhòngyīxīn,
冒着Màozhe敌人dírénde炮火pàohuǒ,, 前进qiánjìn!
冒着Màozhe敌人dírénde炮火pàohuǒ,, 前进qiánjìn!
前进Qiánjìn!! 前进Qiánjìn!! Jìn!9,1,10

Traduction française

Debout ! Les gens qui ne veulent plus être des esclaves !
C’est avec notre chair que nous bâtirons notre nouvelle Grande Muraille !
La Nation connaît son plus grand danger,
Chacun doit pousser un dernier cri.
Debout ! Debout ! Debout !
Nous, qui ne faisons plus qu’un,
Bravons les tirs ennemis, marchons !
Bravons les tirs ennemis, marchons !
Marchons ! Marchons ! Marchons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.