Hymne national du Brésil


Hino Nacional Brasileiro est l’hymne national du Brésil. Il a été composé par Francisco Manuel da Silva, paroles de Joaquim Osório Duque Estrada et été adopté en 1922.

Paroles hymne nationl du  Brésil

Ils ont écouté, sur les rives placides de l’Ipiranga
L’appel retentissant d’un peuple héroïque.
Et le soleil de la liberté, de ses rayons fulgurants,
brilla dans le ciel de la Patrie en cet instant.

Si le garant de cette égalité,
Nous l’avons conquis par la force de nos bras,
En ton sein, ô Liberté,
Notre courage défiera même la mort !

Ô, Patrie bien-aimée,
Adorée
Salut, Salut !

Brésil, un rêve intense, un rayon vivifiant,
D’amour et d’espérance descend sur la terre,
Si dans ton ciel splendide, souriant et limpide,
L’image de la Croix du Sud resplendit.

Géant par ta propre nature,
Tu es beau, tu es fort, intrépide colosse,
Et ton avenir reflète cette grandeur.

Terre adorée,
Entre milles autres,
Tu es, Brésil,
Ô, Patrie bien-aimée !

Des enfants de ce sol, la mère bienveillante,
Patrie bien-aimée,
Brésil !

II
Éternellement étendu dans un berceau splendide,
Au son de la mer et à la lumière du ciel infini,
Tu resplendis, ô Brésil, fleuron de l’Amérique,
Illuminé par le soleil du Nouveau Monde !

Que les terres les plus charmantes,
Tes beaux champs joyeux ont plus de fleurs.
« Nos forêts ont plus de vie »,
« Notre vie » en ton sein « plus d’amours ».

Ô, Patrie bien-aimée,
Adorée
Salut, Salut !

Brésil, d’amour éternel qu’il soit le symbole,
L’étendard étoilé que tu déploies ostensiblement,
Que proclame le vert et or de cette flamme :
Paix pour l’avenir et gloire au passé.

Mais si tu élèves le glaive de la justice,
Tu ne verras aucun de tes enfants fuir le combat,
Ni même, celui qui t’adore, craindre la mort !

Terre adorée,
Entre milles autres,
Tu es, Brésil,
Ô, Patrie bien-aimée !

Des enfants de ce sol, la mère bienveillante,
Patrie bien-aimée,
Brésil !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.